Le CBD, ou cannabidiol, peut-être défini à la fois comme une molécule et un principe actif naturellement présent dans le chanvre (de son nom scientifique: Cannabis Sativa L), une plante riche d’une histoire médicinale ancestrale.

DEFINITION CANNABIDIOL : QU'EST-CE QUE LE CBD ?

Le cannabidiol agit sur l’organisme au travers du système endocannabinoïde (SEC), un système régulateur propre aux mammifères qui permet à l’organisme de trouver ou conserver son équilibre. Il participe à de nombreuses fonctions essentielles comme le sommeil ou l’appétit. Le CBD et les autres cannabinoïdes agissent en tant que compléments et modulateurs à travers ce système de régulation interne.

Au cours des dernières années, le cannabidiol est devenu un complément d’usage particulièrement apprécié pour pallier au stress, à l'anxiété, aux douleurs chroniques, aux troubles du sommeil, à la récupération musculaire et plus. En France c’est suite à la popularité grandissante des propriétés anxiolytiques du cannabidiol, puis à l’émergence du marché CBD bien-être Suisse, qu’une filière française s’est développée depuis 2017, prenant appui sur une tradition pluri-centenaire d’usage territorial du chanvre.

En 2019, une étude portant sur plus de 3,000 personnes dans plus de 50 pays (1) relève que plus de la moitié des participants ont tenu à commenter spontanément la manière dont le CBD avait amélioré leur qualité de vie, décrivant souvent de manière poignante le changement dans l’expérience quotidienne de leurs symptômes. Beaucoup ont décrit l'utilité inattendue du CBD pour améliorer des symptômes autres que ceux ciblés originellement.

Plus de 40% des participants ont également indiqué que le CBD les avait aidés à réduire ou à éliminer d'autres médicaments, notamment les opiacés, les antidépresseurs et d'autres médicaments sur ordonnance.

16% des européens interrogés affirment avoir déjà consommé du CBD

Ce sont aujourd’hui des dizaines de milliers de Français et des millions de personnes à travers le monde qui utilisent quotidiennement des produits à base de CBD. La France compte près de 1000 points de vente. Des dizaines d’entrepreneurs investissent et innovent (fermiers et laboratoires d’extractions). Les patients souffrant de maladies chroniques font part de plus en plus souvent à leur médecin de leur souhait d’être informés sur le chanvre-cannabis, ou de s’en voir prescrire.  Et les Français sont toujours plus nombreux à témoigner du soulagement et du soutien qu’ils disent trouver dans le CBD.

EST-CE QUE LE CBD EST UNE DROGUE ?

Le “chanvre bien-être” (ou chanvre récréatif) est un terme générique donné à ce tout nouveau secteur qui se développe autour de la production, la commercialisation et la consommation du CBD. Il est caractérisé par des produits issus de variétés homologuées contenant moins de 0,2% de THC. D’autres appellations d’usage voient déjà le jour : cannabis légal, cannabis CBD, chanvre récréatif, cannabis light, weed légale, etc. Nous leur préférons le terme “chanvre bien-être”, adopté par le Syndicat du Chanvre et la majorité des pouvoirs publics.

Sous certaines conditions, la commercialisation des produits CBD bruts et dérivés est donc autorisée dans les secteurs de la cosmétique, de l’alimentation, du bien-être et de la santé (même si toute promesse de guérison reste interdite). 

Le CBD n’est pas un euphorisant, il est déjà présent dans plusieurs médicaments et l’OMS le définit comme un principe actif non-toxique et non-addictif (2).

EST-CE QUE LE CBD EST LEGAL EN FRANCE ?

La production et la vente de fleurs CBD et produits dérivés issus de graines de chanvre industriel homologués est ainsi conforme à la jurisprudence et aux règles européennes, leur teneur en THC inférieure à 0,2% étant quant à elle conforme au droit français et européen.

Les applications possibles du CBD, au travers du chanvre bien-être, pourraient représenter une opportunité salvatrice pour les agriculteurs français en recherche de diversification, tout en permettant de dynamiser l’innovation en matière de production agricole eco-responsable. Les revendications du Syndicat du chanvre français vont dans ce sens (3).

POURQUOI LE CBD EST UN ENJEU CRUCIAL POUR LA FRANCE?

LA NÉCESSITÉ D’UNE RÉGULATION ADAPTÉE 

En France, le rôle des médias spécialistes et généralistes reste primordial dans la reconnaissance des bienfaits du chanvre, en particulier du CBD (cannabidiol), et dans une possible évolution législative.

L’intérêt est double: la protection des usagers et l’enjeu économique stratégique que représente le CBD pour la France.

PROTECTION DES USAGERS : QUELS SONT LES EFFETS DU CBD ?

Pour reprendre les termes d’Aurélien Delecroix, Président du Syndicat Professionnel du Chanvre, “il semble exister une vaste gamme d'effets attribués au CBD, qui vont d'une amélioration générale du bien-être et un effet de relaxation, à la capacité de fortement réduire les symptômes de certaines maladies chroniques jusqu'à des effets préventifs vis-à-vis de certains problèmes de santé”.

Dans ce contexte, si le cannabidiol connaît une reconnaissance et une acceptation grandissante, un manque de régulation, en particulier un manque de transparence, pourrait être synonyme d’incertitude pour les consommateurs. 

UN ENJEU ÉCOLOGIQUE MAJEUR POUR LA FRANCE

Entre respect de l’environnement et exception française, le développement du secteur CBD bien-être représente pour notre pays une opportunité écologique forte.

Plante résiliente et écologique par nature, elle possède des qualités agronomiques exceptionnelles qui en font une plante économe en eau et résistant particulièrement bien aux sécheresses, restructurant les sols, possédant une excellente capacité à capter le CO2 et qu’il n’est pas nécessaire de traiter par des produits phytosanitaires. Sa production locale permet par ailleurs des circuits courts et une empreinte carbone négative. 

UN ESPOIR POUR LES AGRICULTEURS FRANÇAIS

Pour la France, premier producteur de chanvre industriel européen, le CBD représente un enjeu économique de taille: en autorisant la valorisation de l’ensemble de la plante, en particulier à travers une réglementation plus claire sur le cannabidiol, c’est toute la chaine de valeur qui se trouverait spontanément dynamisée, profitant à l’ensemble du monde agricole français dans le respect de l’environnement.  

A ce jour, les acteurs du secteur, avec les pouvoirs publics, travaillent à une harmonisation entre droit national et communautaire qui protègerait les usagers de toute dérive. On pourrait alors imaginer le développement d’une filière chanvre bien-être française porteuse d’emplois et ancrée dans nos territoires.

En février 2018, le président de la communauté de communes du Grand Guéret Eric Correi a proposé que la Creuse devienne un département pilote en France pour la production de chanvre bien-être et de “Cannabis à usage thérapeutique”. Ce projet venait en réponse à la demande du président Emmanuel Macron de trouver des solutions pour redynamiser la Creuse, y compris des « propositions innovantes, même extralégales ».

UNE BRÈVE HISTOIRE DU CBD (CANNABIDIOL)

Charles Baudelaire, Georges Washington, Alexandre Dumas, William Shakespeare, Christophe Colomb, Victor Hugo : autant de figures historiques connues pour leur consommation de cannabis (chanvre) et qui nous rappellent que cette plante est étroitement liée à l’histoire de l’humanité.

Les premiers récits de l’utilisation médicinale et récréative du chanvre cannabis remontent à 3000 ans avant JC. Le premier usage “thérapeutique” documenté de produits dérivés du chanvre date de 2737 av. J.-C: l'empereur chinois Sheng Nung y décrit l’utilisation de thé infusé au Cannabis pour soulager diverses affections comme les troubles de la mémoire, les rhumatismes et la goutte. 

On prête à Sheng Nung l’origine du Pen Ts'ao, un recueil de textes cataloguant des centaines de médicaments dérivés de sources végétales, animales et minérales. Il y fait référence à “ma”, le mot chinois pour le cannabis. Le Pen Ts'au deviendra par la suite le manuel standard sur les drogues en Chine.

En Occident, c’est le médecin et botaniste grec Dioscoride qui, au premier siècle de l’ère chrétienne, décrit pour la première fois l’utilisation du jus des graines de cannabis dans un texte médical. Son “traité de matière médicale” deviendra par la suite l’un des ouvrages médicaux de référence dans toute l’Europe du Moyen-Age, et le cannabis un remède domestique courant.

L’histoire veut que La Reine Victoria ait quant à elle utilisé le CBD pour soulager ses crampes menstruelles.

En 1839, le médecin et chercheur irlandais William B. O'Shaughnessy publie une étude sur les effets thérapeutiques du cannabis. Il décrit en détails ses applications potentielles, notamment anesthésiques. 

L'histoire moderne de la recherche sur le CBD commence véritablement en 1946. Le Dr. Walter S. Loewe effectue alors le premier test en laboratoire intégrant du CBD. Ces tests ont notamment démontré que le cannabidiol ne provoque pas d’effet euphorisant. 

En 1964, Raphael Mechoulam établit la dissociation du CBD en tant que composé modifiant l'humeur. Il est ensuite le premier à synthétiser le CBD (1963) et le THC (1964), puis à réaliser en 1980 les premiers essais cliniques démontrant que le CBD pourrait être un facteur clé dans le traitement de l'épilepsie. 

Plus récemment, l’histoire de la jeune Charlotte Figi sera un catalyseur. La jeune fille est victime de crises d’épilepsie d’une violence inouïe depuis la naissance: jusqu’à 300 par semaine avec perte de conscience et spasmes musculaires.

En 2012, deux cultivateurs du Colorado acceptent de developper pour elle une variété de chanvre cannabis faible en THC et riche en CBD. Ils la nomment la  “Charlotte’s Web”. Charlotte passe de 300 crises hebdomadaires à 2-3 crises mensuels. Elle est au centre de deux documentaires pour CNN. 

Son histoire a ouvert les yeux de nombreux acteurs quant à l’utilité du CBD, et les portes de son marché mondial. 

QU'EST-CE QUE LE CBD AUJOURD'HUI EN FRANCE ?

Aujourd’hui, qu'il s'agisse d'huiles, d’e-liquides, de produits topiques, de produits comestibles ou de boissons, le CBD intégré répond avant tout à de nombreux besoins d’usagers soucieux de leur bien-être. 

La demande pour ces produits connaît une forte croissance, qui devrait s'accélérer en raison du nombre grandissant de consommateurs déjà conquis et des réglementations en évolution en France, au Royaume-Uni, Canada, Inde, Chine et dans un nombre croissant de pays de l’UE. 

Sources (SI UTILE)

(1) The EU CBD Consumer Report (2019) (>PDF)

(2) CANNABIDIOL (CBD) , Critical Review Report (WHO / Expert Committee on Drug Dependence Fortieth Meeting / Geneva, 4-7 June 2018) (>PDF)

(1) Livre Blanc Chanvre Bien-Etre (Syndicat du chanvre / 2019)  (>PDF)